AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Histoire en Général

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin


Messages : 161
Points de message : 315
Points de réputation : 29
Date d'inscription : 13/04/2010
Age : 507

MessageSujet: L'Histoire en Général   Sam 17 Avr - 18:59

Au début, c'était le Néant. Le Néant, certes, mais pas le Vide. Une volonté parmi toutes les autres s'afficha suffisamment pour être prise en compte ; cette volonté, c'est Z. La Volonté engendra ses créations, propres à elle-même. Ces créations avait elles aussi leur volonté, mais étaient soumises à celle qui était Supérieure. Les Stral, qu'ils sont.

Dans le Noir Absolu du Néant, les Stral y apportèrent Lumière, pour que tous puissent s'y voir. Dans le Néant ils créèrent la Terre, pour se mouvoir et s'éloigner. À la Terre ils imposèrent limite : le Ciel, et sous la Terre on serait attirer pour ne pas pouvoir monter vers le Ciel. De l'Eau engloba alors cette Terre ; elle se répandit dans chaque fissure, chaque interstice, pour former une couche parfaite.

Du haut du ciel, l'on voyait la Terre. Ronde. Plus haut que le Ciel, il y avait les Aliren ; celles qui apportait encore un peu de Lumière quand l'Avalion s'éloignait trop. Car les Stral eurent des conflits : certains d'entre eux pensaient autrement. Ils furent appelés les Inker, ceux qui ne créent point car il honore plus que tout l'œuvre originel de Z. Les Ilter sont les Volontés qui amène en le Néant l'Existence.

Les Inker amenèrent la Nuit ; là où la Terre serait semblable au Néant d'autrefois. Ils furent satisfaits.

Les premières races furent créées, par la suite. Ces êtres, qui avaient une volonté propre, et donc qui ne dépendaient aucunement des Stral. Pour que ces êtres puissent marcher, les Ilter firent ressurgirent de sous l'eau certaines parties de la Terre. Ils la décorèrent d'arbres et de fleurs. L'herbe verdoyait à la lumière d'Avalion et se désaltérait sous la pluie. Alirendiàs poursuivait sans relâche Avalion dans le ciel. Les oiseaux qui semblaient ne pas être affecté par l'attraction de la Terre s'envolaient haut, pour poursuivre ces deux-là dans leur chasse... Les lièvres gambadaient, les loups les dévoraient pour se repaître et les loups se faisaient chasser par les Hommes. Les Elfes, eux, se contentaient de plantes, qu'ils bénissaient avant de manger. Car ils considérait la vie dans chaque chose.

Tout était ordonné, comme l'aimaient les Ilter. Mais tout ne fût plus aussi ordonné quand les Inker entrèrent en jeu. Attristés et enragés face à ce gâchis, selon eux, provoqué par les Ilter, ils apportèrent une entité sur la Terre : le Mal. Cette petite graine qui sommeille en chaque cœur... petite graine pouvant germer, et finalement devenir aussi imposante qu'un grand arbre... Et ceci arriva. Des conflits éclatèrent, entre toutes les races, ce qui les amena à s'entretuer dans des guerres des plus sanglantes...

Furieux devant cela, les Ilter envoyèrent sur la Terre de nombreuses volontés. C'étaient les Makistral. Ils ramenèrent la paix et l'ordre dans son ensemble, en suivant les directives des Stral par le biais de leurs Avatars, les Azeristral. Le temps s'écoula... la paix plus ou moins stable qui régnait sur la Terre était revenue. Puis, les Démons envahirent le monde depuis le Puits des Ténèbres. Ces créatures de formes diverses venait de l'Aggaredûn, un plan inférieur que les Ilter avait auparavant créer pour enfermer les monstres qui refusait d'écouter la voie de la paix des Makistral, ou ceux qui étaient potentiellement dangereux pour l'avenir de leur Terre chérie. Et les Démons avaient été liberés, aujourd'hui, pour une cause inconnue de même les puissants Stral.

Le Chaos s'installa donc rapidement sur la Terre. Au milieu d'alliances et batailles, les Makistral s'égarèrent... certains continuèrent à aider les races pacifiques...d'autres se détournèrent de la voie divine et s'exilèrent dans les contrées les plus sombres... car tous avait le goût d'apprendre... de découvrir et d'essayer. On dit que les Makistral fûrent les premiers magiciens, et de loin les meilleur, car c'est de l'art divin qui leur est échu.

La guerre contre les Démons de l'Aggaredûn fût finalement emportée, mais pas sans pertes. Certaines races avaient même été exterminé par l'assaut de ces monstres sans pitié. Par peur d'une nouvelle invasion, les plus Grands des Races, les Dragons, emportèrent dans la plus puissante forteresse jamais bâtie chaque race qui ne désirait pas faire la guerre. Les autres, orgueilleux ou stupides, restèrent en dehors des murs d'Handor (la forteresse des Dragons) avec les créatures mauvaises et aussi les Démons qui avaient survécus, cachés dans les recoins les plus noirs du monde. Ceci marquait la fin du Premier Âge.

Le Second Âge débuta ensuite. C'est quelques temps après le début de celui-ci qu'Handor fût finalement attaquée : mais pas par des Démons, non, par des créatures toutes formées d'ombres, qu'on alla même jusqu'à nommer "Ombres" en soit. Aucun mur physique ne les arrêtait. Et la Magie des Dragons ne suffit pas à les détruire non plus, même s'ils s'en trouvèrent affaiblis et ralentis. Ils parvinrent jusqu'au sanctuaire où les races que les Dragons avaient "recueillies" étaient. Mais avant de pouvoir achever leur œuvre et d'ainsi décimer toutes les races, les Ombres furent stoppées par une magie, ou quelque miracle, qui n'avait encore jamais été vu. Des êtres ailés, au corps gracieux, sauvèrent les races des Ombres en les repoussant, simplement par la lumière qui émanait de leur corps. Jamais plus ils ne furent vu des yeux des races, qu'on dit. Ni même les Ombres. Les Dragons étaient maintenant vidés de leur force, et ne pouvant plus protégé les races par leur Magie, ils leur permis de quitter Handor pour retourner s'installer ailleurs... les Démons ne devraient plus revenir, et ceux qui restaient ne poseraient plus vraiment de problèmes, normalement.

Ayant dit cela, les Dragons, épuisé, s'en allèrent s'endormir dans de profondes cavernes ou sur la cime des plus hauts monts. Et ils dormirent... fort longtemps, même selon la vision du temps des Elfes.

Le Second Âge continua donc. La paix ne régnait pas autant qu'au début des temps, non, car il y a avait toujours des guerres et des conflits... mais ce n'était rien comparé aux temps passés ; temps passés qui furent plus tard résumés à "Ère Noire".

Ce qui marqua la fin du Second Âge peut varier selon les peuples et leur vision des choses. Certains considère la fin de cet Âge par la sortie hors de la forteresse d'Handor, d'autres pensent que c'est l'achèvement de la Grande Guerre qui signala l'arrivée du Troisième Âge et la fin du Second (la Grande Guerre fût le temps de bataille entre les Lycans, les Vampires et les Zingdär - les trois races les plus puissantes de ces temps-là...mais pas plus de précisions là-dessus geek ). Le début officiel du Troisième Âge, d'après les dates des livres des Hommes de ces temps-là, serait dû à la tombée du Korzufitt sur la Terre, suivi des Ragnor.

Enfin, c'est le début du Troisième, oui. Cet âge là sera un âge de changement, prédise les Devins et ceux qui pratique la divination.
Vous êtes au Troisième Âge, certes! Serais-ce vous ce changement?! lol!

Bonne entrée en ce monde! Et je vous conseil de lire ÇA pour en savoir plus à propos du Korzufitt et de l'avènement des Ragnor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'Histoire en Général
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Page d'histoire: Mefaits de l'occupation Americaine (1914-19

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l'Era :: Présentation de l'Univers :: L'Histoire-
Sauter vers: